• Informations
  • Photos
  • Tarifs
  • Localisation

Informations

Situé sur le site thermal de Neyrac, il s’agit d’un cratère d’explosion. Les volcans de ce type sont issus de la rencontre entre un magma (lave) très chaud 1200C° et de l’eau contenue dans le sous-sol à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Cette rencontre va provoquer de la vapeur d’eau, qui, ne pouvant s’échapper, va entraîner une augmentation de la pression et donc une 1ère explosion, puis une deuxième et ainsi de suite jusqu’à atteindre l’écorce terrestre. Les débris rocheux sont ensuite éjectés à plusieurs kms d’altitude. Après l’explosion, les parois s’effondrent et rebouchent partiellement le cratère. Plusieurs milliers d’années plus tard, on obtient 2 cas de figures : soit le cratère se remplit d’eau et devient un lac (Lac d’Issarlés), soit l’eau contenue dans le sous-sol se mélange à la terre et l’on aura une dépression marécageuse appelée également narcre (cas du Maar Doris).

Le site de la station thermale, bien que connu de longue date, n’a que très récemment été interprété comme un cratère de maar. D’ailleurs il n’est pas répertorié dans la carte géologique éditée dans les années 80. Il s’agit d’un appareil de forme sub-circulaire, dont la superficie interne est rigoureusement celle du replat situé au cœur de la station. La structure du maar est parfaitement repérable depuis l’aval du parking situé au pied de « Neyrac-Ciné ». Elle se distingue encore mieux depuis la petite route de crête reliant Meyras à Thueyts. Les produits d’explosion phréatomagmatiques, tout à fait caractéristiques, sont observables tant en bordure de route (juste avant de pénétrer dans la station) que derrière l’établissement thermal. Ils sont constitués presque exclusivement de fragments du socle plus ou moins pulvérisés (gneiss, granite)

Ouverture

Toute l'année.

Photos

Maar Doris

Tarifs

Gratuit

Localisation