• Informations
  • Photos
  • Tarifs
  • Localisation

Informations

Festival Les jours de la dame. L’exposition « Nues, fleurs, oiseaux » de Colette Bonzo, associe peintures et textes de la peintre aux voix des lectrices, à l’univers sonore créé par Patrick Portella.

Peintre à l’expressionnisme puissant, Colette Bonzo a vécu et travaillé au château du Pin (1957-1967). Grands formats, hardiesse des couleurs, violence du trait : son œuvre interroge la condition humaine, porte un message social, politique et religieux. Conservateur au Musée du Louvre, Michel Florisoone, situe cette œuvre dans la lignée de celles de Goya et de Daumier. Dimanche 10 octobre, dimanche 24 octobre à 17 h 30, « Nues, fleurs, oiseaux » au Nautilus. Lectures / musique autour des peintures de Colette Bonzo. Exposition du 10 au 24 octobre sur rendez vous telephonique 06 80 72 03 57
Un partenariat avec la Médiathèque Jean Ferrat (Aubenas) et l’Association Colette Bonzo (Fabras).

« Bonzo, c’est une femme qui a des couilles ! » Ou encore : « Comment une femme tellement peu masculine d’apparence, peut-elle réussir ce tour de force dont demeurent incapables des artistes hommes, même les plus grands de notre temps ? »… Ou encore : « Mâle vigueur (…). Il est rare (…) qu’une femme peintre ne révèle pas qu’elle est femme. C. Bonzo semble faire exception ». Paroles de journalistes ! Picasso, visitant la première exposition de la peintre, en 1952, dira : « Ça valait la peine de se déplacer ! ». Colette Bonzo avait alors 35 ans et, jusqu’à sa mort en 1967, elle fut habitée par la fougue de la création. « Je suis une visionnaire qui n’a pas les yeux levés au ciel », dit-elle en 1957. L’œuvre de Colette Bonzo, qui travaille au château du Pin, à Fabras de 1957 à 1966, interroge la condition humaine, porte un message social et politique. « Nues, fleurs, oiseaux » est le versant sensuel de l’œuvre que Michel Florisoone, conservateur au Musée du Louvre, situait « dans la lignée de Goya et de Daumier ». L’exposition associe peintures et textes de la peintre aux voix des lectrices, à l’univers sonore créé par Patrick Portella.
Ariane Salle est bibliothécaire à la médiathèque d’Aubenas, Stéphanie Thibaut, enseignante, se passionne pour la lecture publique, Patrick Portella est compositeur, ethno musicologue, Pascal Sagratella comédien et plasticien,
A voir, à écouter au Nautilus, 63 avenue Centrale – Lalevade d’Ardèche
Un partenariat avec la Médiathèque Jean Ferrat (Aubenas), l’association Leda Atomica 07 (Lalevade) et l’association Colette Bonzo (Fabras).

Ouverture

Dimanche 24 octobre 2021.
A 17h30.

Photos

Festival Les jours de la dame : Lectures / musique autour des peintures de Colette Bonzo

Tarifs

Accès libre.

Localisation